Une étudiante ghanéenne est victime d'un viol collectif de 6 de ses camarades y compris son amoureux avec qui elle compte se marir après

Ghana: une étudiante violée par six de ses camarades y compris son « petit-ami »


Une étudiante ghanéenne est victime d’un viol collectif de 6 de ses camarades y compris son amoureux avec qui elle compte se marir après les études. Ses six étudiants sont actuellement dans les mailles des policiers.

La police a arrêté six étudiants de l’Université des sciences et technologies Kwame Nkrumah (KNUST) pour avoir violé collectivement une étudiante de première année. L’un des suspects, Patrick Ofosu, un étudiant en administration des affaires de 19 ans qui n’est rien d’autre que le petit ami de l’étudiate. Selon les informaions, il serait même le cerveau du crime.

Selon les enquêtes policières, le petit ami avait envoyé un SMS à la jeune fille lui proposant d’avoir des relations sexuelles avec lui et ses amis masculins, ce qu’elle a refusé catégoriquement. Les médias locaux ont indiqué aussi que, le jeune étudiant a ensuite rappelé sa petite amie pour l’inviter dans sa résidence après l’avoir convaincue qu’il avait annulé la soirée sexuelle en groupe et qu’il voulait coucher avec elle qu’en couple.

Croyant que son petit ami a finalement changé de décision, la jeune fille étudiante en première année dont le nom n’a pas été révélé pour des mesures sécuritaires, s’est rendue dans le lieu indiqué pour satisfaire aussi sa libido et celui de ce dernier, oubliant que ça peu être un piège.

Les deux jeunes étant en pleine partie de jambe en l’air lorsque les cinq autres suspects qui étaient visiblement dans la zone sont entrés dans leur chambre. Sans dispute, il se sont relayés tour à tour en agressant sexuellement la jeune étudiante, avec le feu-vert du petit-ami de la jeune fille.

Actuellement ces six étudiants sont dans la main de la police et attendent un jugement.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.