Nouveau rebondissement dans la virulente campagne médiatique relayée sur les réseaux sociaux sur les pages islamistes, visant les

Après Mahrez, Slimani accusé de jouer un rôle dans les attaques contre Delort

Nouveau rebondissement dans la virulente campagne médiatique relayée sur les réseaux sociaux sur les pages islamistes, visant les joueurs qui se sont déplacés en Israël avec leur club en août dernier, particulièrement Andy Delort.

Ainsi, après Riyad Mahrez accusé de jouer un rôle dans cette campagne du fait de sa proximité avec le journaliste islamiste Hocine Djennad, voilà que c’est l’attaquant de FC Brest Islam Slimani qui est désigné comme faisant partie des acteurs de cette campagne. D’autant qu’il est proche de ce courant de pensée (islamiste).

Ce mardi 20 septembre, à son arrivée à l’aéroport d’Alger, la déclaration de Slimani faite aux journalistes a sonné comme une bombe aux oreilles des internautes. En effet, interrogé sur ses impressions à propos du stage des Verts, il a lancé :

« C’est pas à moi qu’il faut demander ça. Demandez le à ceux qui sont revenus. Moi j’ai toujours été présent ». Une pic clair en direction d’Andy Delort, selon les commentateurs.

Rappelons que contrairement à ce qui avait été annoncé la semaine écoulée, Riyad Mahrez est bien présent parmi l’équipe. Dans le bus, il était assis devant… Islam Slimani. Ce qui n’a fait qu’augmenter les suspicions parmi les internautes qui y voient « un véritable complot », au relent religieux et idéologique, mais qui a du mal à cacher des intérêts purement personnels. En effet, « la forme et la brillante saison que mène Andy Delort au sein de son club cette saison pourrait bien reléguer certains attaquants au banc de touche, notamment Slimani », selon les commentateurs.

Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.