Trois semaines après leur entrée en scène en Ukraine, ce sont les officiers US qui en parlent: les drones iraniens font un tabac sur le front

Iran: les drones iraniens broient tout sur leur chemin

Trois semaines après leur entrée en scène en Ukraine, ce sont les officiers US qui en parlent: les drones iraniens font un tabac sur le front anti-OTAN.

Dans un article signé Cam McMillan, officier de l’armée US ayant servi en Irak, et publié en début de semaine par le site Web 19FortyFive, les drones iraniens sont passés en revue.

À la parution de la nouvelle relative à la vente de drones iraniens à la Russie, de nombreux observateurs occidentaux ont tourné cette information en ridicule et ont qualifié les drones iraniens de simple plaisanterie, note l’auteur de l’article qui ne manque pas de souligner que les drones iraniens ne sont point une plaisanterie et qu’il ne faut pas sous-estimer les capacités de ces drones et la menace qu’ils représentent.

« En ce qui concerne l’Ukraine, ces drones ont déjà frappé avec succès des unités clés de ce pays et constituent vraisemblablement une menace encore plus grande que celle à laquelle les forces américaines et leurs alliés ont été confrontés au Moyen-Orient », a ajouté M. McMillan.

« Ces drones kamikazes étaient ce qui nous empêchait, mes compagnons et moi-même, de dormir la nuit en Irak », toujours selon M. McMillan.

« La Russie utilise ces drones comme menaces asymétriques contre l’armée ukrainienne. C’est exactement ce que l’Iran fait avec les États-Unis au Moyen-Orient depuis des décennies. Il est essentiel que nous prenions cette menace au sérieux et adaptions notre soutien en conséquence », a-t-il poursuivi.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *