La CEDEAO, comédienne ou mécontente de la médiation togolaise dans l'affaire des 49(46) soldats ivoiriens détenus au Mali? Le Togo qui av

Affaire des 49 soldats ivoiriens, la CEDEAO mécontente de la médiation togolaise?

La CEDEAO, comédienne ou mécontente de la médiation togolaise dans l’affaire des 49(46) soldats ivoiriens détenus au Mali? Le Togo qui avait fait le gros du boulot en faisant libérer les trois femmes du groupe, vient d’être écarté. Elle a choisi désormais Macky Sall et deux autres pour diriger la médiation en oubliant le Togo, qui a déjà commencé quelque de probante. Une récupération? quel jeu joue-t-elle?

« Lors de la 77ème session de L’assemblée générale de l’ONU tenus à New York la semaine dernière, les chefs d’Etat de l’Afrique de l’ouest mandatent trois des leurs d’une mission pour la libération des 46 soldats détenus au Mali »


Ceci paraît très étrange parce que la médiation togolaise a réussi sa mission en faisant libérer trois femmes qui sont dans le groupe. On se demande si la CEDEAO reproche quelque chose à la médiation. L’exploit de Faure Gnassingbé et son ministre des affaires étrangères sont salutaire. Le bon sens aurait voulu des appréciations envers le Togo pour le travail accompli et des encouragements lors de la réunion de la CEDEAO aux USA à New York lors de la 77 session de l’Assemblée Générale de l’ONU.

Sans félicitation, l’institution sous-régionale confie l’affaire à un trio de chefs d’Etat dont à la tête on retrouve le président sénégalais Macky Sall. La CEDEAO cache mal sa surprise voire son mécontentement de voir le Togo à un pas du succès? La CEDEAO semble jouer à la comédie ou simplement elle est en mission commandée dans cet affaire.
Une rencontre de la CEDEAO à Bamako sans Faure ne serait qu’un message fort à cette organisation qui réellement déçoit la communauté ouest africaine.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *