Six arbitres français dirigeront les matches lors de la prochaine Coupe du Monde au Qatar comme on l’avait appris en mai dernier. Une

France: Six arbitres français sont retenus pour Qatar 2022

Six arbitres français dirigeront les matches lors de la prochaine Coupe du Monde au Qatar comme on l’avait appris en mai dernier. Une belle reconnaissance pour l’arbitrage tricolore qui fait très souvent parler d’elle positivement sur le continent européen.

Dans le petit pays du Golfe sur lequel les regards seront braqués du 20 novembre au 18 décembre, il y aura deux arbitres principaux, Stéphanie Frappart et Clément Turpin qui s’était déjà illustré en dirigeant la dernière finale de Ligue des Champions au Stade de France entre le Real Madrid et Liverpool. Une première depuis le duo Joël Quiniou et Michel Vautrot en Italie en 1990. Il y aura également les deux assistants Nicolas Danos et Cyril Gringore ainsi que les deux arbitres VAR Jérôme Brisard et Benoît Millot. Avec les six représentants, la France sera ainsi le pays le mieux représenté toutes fonctions confondues.

Stéphanie Frappart sera l’une des six femmes arbitres centrales promues au Mondial 2022.

« L’arbitrage féminin est entré dans le panorama du football masculin et maintenant ce n’est plus une question de genre, mais de compétences », a confié jeudi la jeune femme de 38 ans aux médias au Centre National du Football à Clairefontaine.

Une même fierté partagée par Clément Turpin. « C’est une vraie fierté pour l’arbitrage tricolore et le résultat de 15 ans de travail et d’investissement. C’est un joli message pour les 22 982 arbitres français et les 980 de ma Ligue (Bourgogne-Franche-Comté) où je travaille tous les jours pour démontrer que l’arbitrage c’est cool» déclare Turpin

« C’est ma 14eme saison en Ligue 1, j’en ai vu des vertes et des pas mûres. Il y a toujours des temps forts et des temps plus faibles. Je prends beaucoup de hauteur par rapport à ça même si je sais que cela s’agite beaucoup en ce moment. Je relativise et je me focalise sur mes prochains challenges », a indiqué Turpin

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *