Pyongyang a tiré deux missiles balistiques ce samedi en direction de la mer du Japon. Il s'agit déjà de la quatrième opération de ce genre en

La Corée du Nord tire des missiles balistiques, pour la 4è fois en une semaine, ses voisins inquiets

Pyongyang a tiré deux missiles balistiques ce samedi en direction de la mer du Japon. Il s’agit déjà de la quatrième opération de ce genre en l’espace d’une semaine. Le tir succède à des exercices anti-sous-marins menés vendredi par la Corée du Sud, le Japon et les Etats-Unis et à la visite de la vice-présidente américaine dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées jeudi.

La Corée du Nord a procédé samedi au tir de deux missiles balistiques selon l’armée sud-coréenne, le quatrième lancement de ce genre en une semaine, après la tenue vendredi d’exercices trilatéraux anti-sous-marins par Séoul, Tokyo et Washington.

Les forces armées sud-coréennes ont déclaré avoir « détecté deux missiles de courte portée entre 06H45 et 07H03 tirés depuis la zone de Sunan, à Pyongyang » vers la mer du Japon. Les deux engins « ont volé (sur une distance) d’environ 350 km, à une altitude de 30 km (et) à la vitesse de Mach 6 », selon un communiqué du chef d’état-major interarmées sud-coréen, qualifiant ces tirs de « grave provocation ».

Un « rythme sans précédent »

Le Japon a également fait état du lancement manifeste de deux missiles balistiques, précisant qu’ils semblaient avoir terminé leur course hors des zones économiques exclusives du Japon. Selon le vice-ministre japonais de la Défense Toshiro Ino, les missiles « paraissent avoir suivi des trajectoires irrégulières ». « La Corée du Nord a multiplié ses tirs de missiles à un rythme sans précédent », a-t-il relevé. Selon des experts, des trajectoires irrégulières indiquent que les missiles sont capables de manoeuvrer en vol, ce qui les rend plus difficiles à suivre et à intercepter. Le commandement américain dans la région a estimé dans un communiqué que ces derniers tirs de missiles mettaient « en évidence la capacité de déstabilisation des programmes illégaux d’armes de destruction massive et de missiles balistiques » de la Corée du Nord.

Les négociations dans l’impasse

Séoul, Tokyo et Washington ont mené vendredi des exercices trilatéraux anti-sous-marins pour la première fois en cinq ans, quelques jours après que les forces navales américaines et sud-coréennes ont conduit des manoeuvres à grande échelle au large de la péninsule.

Kamala Harris se trouvait jeudi à Séoul et a visité la zone démilitarisée (DMZ) entre les deux Corée, lors d’un voyage visant à souligner l’engagement « inébranlable » de Washington à défendre la Corée du Sud contre le Nord.

Source: BFMTV

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *