Une bombe en bordure de route a tué lundi trois soldats de la paix des Nations Unies du Bangladesh et en a blessé plusieurs autres dans le

RCA: une bombe en bordure de route tue trois casques bleus près de la frontière camerounaise

Une bombe en bordure de route a tué lundi trois soldats de la paix des Nations Unies du Bangladesh et en a blessé plusieurs autres dans le nord-ouest de la République centrafricaine, a annoncé l’ONU. L’attaque s’est produite près du village de Kaita, près de la frontière avec le Cameroun, dans une zone en proie à l’activité des milices.

« Le bataillon effectuait une patrouille (…) quand 1 de ses véhicules a heurté un engin explosif », a indiqué la mission de maintien de la paix MINUSCA dans un tweet mardi soir.

Aucune milice n’a été directement accusée de l’attaque, bien que le chef de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, ait condamné « l’utilisation d’engins explosifs par des groupes armés ».

La MINUSCA a déclaré avoir ouvert une enquête sur l’explosion.

La République centrafricaine est secouée par la violence depuis 2013, lorsque les rebelles principalement musulmans de la Séléka ont renversé le président François Bozizé, provoquant des représailles de la part de milices principalement chrétiennes.

Le conflit a déraciné plus d’un million de personnes, selon l’ONU.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *