Il devient difficile pour les entreprises françaises d’évoluer dans un pays où elles se sentent de plus en plus menacées.

Total Centrafrique en phase de vendre ses stations-service

Il devient difficile pour les entreprises françaises d’évoluer dans un pays où elles se sentent de plus en plus menacées.

D’après lui : « Concernant Total, on peut aussi voir cela comme un départ anticipé. Le climat des affaires est enroué et en plus, la société est souvent cible de délation, diffamation et menaces…Comment faire des affaires dans de pareilles circonstances ? »

Contactez par Centrafrica, un cadre de la société Total se refuse d’affirmer ou d’infirmer la nouvelle de la vente de leurs actifs en RCA mais rappelle :

« le groupe a déjà céder ses parts d’activités au Libéria et en Sierra Leone…Cette année 2022, on a vendu nos actifs au Niger. Alors, c’est tout à fait possible qu’une telle transaction se fasse en Centrafrique. Pourquoi pas ? »

Parmi les potentiels acheteurs du réseau des stations-service Total en Centrafrique, plusieurs noms circulent en coulisses.

Dans le lot, on retrouve celui de l’homme d’affaires camerounais, Perryal Jean Nyodog,

ancien Directeur Général de la société Tradex au Cameroun, et aujourd’hui président de la société pétrolière Gulfcam.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *