Au Mali, le mois d’octobre est consacré mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. À cette occasion, le Chef de l’État rend

Mali/Mois de la solidarité : Assimi Goïta a rendu visite à la doyenne d’âge de Bamako

Au Mali, le mois d’octobre est consacré mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. À cette occasion, le Chef de l’État rend généralement visite à la personne la plus âgée de la capitale. Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, pour la deuxième année consécutive, n’a pas dérogé à cette tradition. Il a rendu visite, ce lundi 10 octobre 2022, à la doyenne d’âge de Bamako, à Niomirambougou.

Née vers 1909, Madame N’DIAYE Maïmouna SANGARE, âgée de 113 ans, est mère de quatre (4) enfants, trois (3) garçons et une (1) fille, de plusieurs petits-enfants et arrières petits-enfants. Elle avait des préférences pour le petit commerce, qu’elle n’a jamais cessé d’exercer jusqu’à sa vieillesse.

Le Chef de l’État, en lui rendant visite, n’a ménagé aucun effort pour lui apporter une aide précieuse. Des colas, du haricot, une lourde couverture en cette veille de saison froide, un chapelet, une enveloppe symbolique, un tapi de prière et un gros bélier ont été remis à la vielle Maïmouna par le Président de la Transition.

En plus de la famille de la doyenne d’âge de Bamako, cette cérémonie a enregistré la présence de Madame le Ministre de la Santé et du Développement social ainsi que du Président national des personnes âgées.

Maïmouna SANGARÉ a remercié le Président de la Transition pour le geste hautement humanitaire à son endroit. Des prières pour la stabilité et le retour de la paix au Mali ont été formulées par la vieille SANGARÉ, qui a souhaité longue vie au Président GOÏTA et ses collaborateurs.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *