Dans un article publié cette semaine sur son site web, le très sérieux média français RFI (Radio France internationale) a révélé que les Lions

Cameroun-Algérie: Les Lions Indomptables auraient eu recours à la sorcellerie selon RFI

Dans un article publié cette semaine sur son site web, le très sérieux média français RFI (Radio France internationale) a révélé que les Lions Indomptables du Cameroun auraient eu recours à de la sorcellerie, maraboutage et occultisme pour décrocher leur billet à la Coupe du Monde 2022 et bien figurer dans la compétition-reine du ballon rond au Qatar en novembre prochain.

L’auteur de l’article qui titre «Coupe du monde 2022: quand foot et mysticisme se côtoient au Cameroun», assure que l’emploi de la magie noire en football n’a rien de nouveau au pays de Roger Milla et le brillant parcours lors des dernières qualifications au Mondial 2022 n’échappe pas à la règle. Et vu la tournure du fameux duel de Blida face à l’Algérie en mars dernier, avec notamment un improbable scénario et un but signé Karl Toko-Ekambi à l’ultime minute de la rencontre (1-2, 120+4e) ces allégations de RFI ont provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux.

«Plusieurs joueurs des Lions indomptables ont recours à de la sorcellerie, à la magie, aux marabouts avec pour but de déstabiliser leurs adversaires,» assure RFI avant d’ajouter : « La plupart des footballeurs camerounais se ruent vers les villages éloignés au fin fond de la forêt équatoriale, à la recherche et à la rencontre des tradipraticiens. Au sein des Lions Indomptables, on ne badine pas avec la sorcellerie, même lorsqu’elle requiert certaines pratiques qui pourraient choquer le grand public. »

RFI rapporte notamment qu’un «mystérieux individu s’adonne à un curieux rituel dans un village à plus de 300 kilomètres à l’Est de Yaoundé. C’est le tradipraticien du village. Le meilleur dit-on. La prise de photos est interdite. Devant lui et à genoux, deux joueurs des Lions indomptables dont nous garderons l’identité anonyme. Que font-ils là ? Selon une certaine coutume, pour réaliser un beau parcours lors d’une compétition internationale, il faut s’entourer des meilleurs marabouts, tradipraticiens et guérisseurs privés»

« L’emploi de la magie noire en football n’a rien de nouveau au pays de Roger Milla selon plusieurs analystes. Il y a régulièrement un certain nombre de sacrifices, au stade Ahmadou-Ahidjo. On égorge des bœufs, on arrose le sang de ces bœufs sur les joueurs. Le tout pour contenter les ancêtres afin qu’ils apportent leur soutien» a publié RFI jeudi 6 octobre sur son site.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *