une journée sera désormais consacrée chaque mois à la pratique du sport au Togo et par toute la population à travers tout le pays.

Journée nationale du sport: Eviter la morosité

une journée sera désormais consacrée chaque mois à la pratique du sport au Togo et par toute la population à travers tout le pays.
L’initiative, présentée il y a quelques semaines par la ministre des sports et approuvée par le gouvernement, est désormais actée et a été lancée officiellement le samedi 24 septembre, 2022, sous le thème : « Un esprit sain dans un corps sain. »


A travers l’instauration de cette journée, l’exécutif entend promouvoir les activités physiques et sportives de masse, dans le but d’améliorer le bien-être et la bonne santé pour une meilleure contribution au développement du pays. Plusieurs affections non-transmissibles, comme l’obésité, l’hypertension artérielle, les problèmes cardio-vasculaires et psychologiques, pourraient ainsi être mieux maîtrisées.

À cet effet pour aller plus loin et donner un saveur assez particulier dans le but de pérenniser cette activité sportive il revient de consacrer en choisissant une date dans le mois pendant chaque année afin de donner un éclat particulier tout en encordant un cachet spécial à cette date.

Cette date devait constituer une grande occasion aux anciens footballeur et nouveaux qui devraient se retrouver pour échanger d’expérience. Les vieilles gloires devraient saisir l’occasion pour dévoiler aux jeunes les secrets de leur réussite et comment ils ont fait pour se hisser au toit africain. On devra au besoin, faire une grande exposition des photos et projection des films des matchs et jeux olympiques.

Les jeunes d’aujourd’hui ne savent pas pourquoi on a baptisé le stade de Tsévié «kaolo ». C’est suite aux exploits de ce illustre footballeur que l’Etat a consenti à pérenniser le nom.
Pour revenir, à ce que devra être cette date, l’on devra inviter chacune des vieilles gloires qui sont vivants de venir faire leur témoignages qui va édifier les jeunes. Celles qui sont à l’étranger devraient être associées à la fête. Ce n’est que de cette manière qu’on pourra pérenniser cette date et lui donner l’éclat correspond.

Julien SEGBEDJI

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *