Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a procédé, ce vendredi 14 octobre 2022, à la mise en route des

Mali: Assimi GOITA a mis en route trois nouveaux ambassadeurs

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a procédé, ce vendredi 14 octobre 2022, à la mise en route des ambassadeurs du Mali au Rwanda, en Iran et au Burkina Faso. Aux nouveaux ambassadeurs, le Chef de l’Etat a donné des directives et des instructions pour le bon accomplissement de leurs missions.

Les nouveaux diplomates sont sortis de cette audience très émus des consignes, directives et orientations que leur a prodiguées le Président GOÏTA. Dianguina dit Yaya DOUCOURÉ, Ambassadeur désigné du Mali auprès de la République du Rwanda, a confié que l’essentiel de ses échanges avec le Chef de l’État a porté sur la nécessité de renforcer la coopération entre les deux pays.

Le Rwanda est une destination privilégiée pour beaucoup de délégations internationales y compris africaines. Nombreuses sont les administrations maliennes qui s’y rendent fréquemment en vue de s’inspirer de l’expérience rwandaise dans divers domaines, notamment la défense et la sécurité, avec un accent particulier sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Selon ses explications, il y a également le volet environnement et assainissement ainsi que les nouvelles technologies de l’information et de la communication, la justice et les transports aériens.

« Les discussions ont également porté sur l’encadrement des Maliens qui vivent au Rwanda. Il s’agit de les orienter, de leur donner de bonnes informations, des outils qui leur permettront de s’engager véritablement et ultimement au développement socio-économique du Mali », a-t-il précisé.

Mohamed MAÏGA, Ambassadeur désigné du Mali auprès de la République islamique d’Iran, quant à lui, a indiqué avoir échangé avec le Chef de l’État sur les perspectives de la coopération entre l’Iran et le Mali. Les deux pays pourront coopérer dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et technique, de l’agriculture, des infrastructures routières et ferroviaires, de l’exploration et l’exploitation des ressources minières ainsi que dans le domaine de la santé. Selon le nouveau diplomate, la refondation du Mali passe aussi par la diplomatie.

Issouf Oumar MAÏGA, Ambassadeur désigné du Mali auprès de la République du Burkina Faso a, de son côté, confié avoir reçu du Chef suprême de la diplomatie malienne des conseils en vue de mieux œuvrer au renforcement des relations bilatérales entre le Mali et le Burkina Faso, au raffermissement des relations de partenariat entre les institutions internationales africaines qui ont leur siège au Burkina Faso et auprès desquelles il est également accrédité. « C’est fort réconforté et enrichi des directives et des orientations du Président de la Transition que je m’apprête à rejoindre très prochainement mon nouveau poste avec la ferme conviction et la détermination d’apporter ma contribution à l’édification d’un Mali nouveau », a-t-il rassuré.

Les diplomates ont trouvé ces échanges très fructueux et ont remercié le Chef de l’État pour la confiance placée en eux pour représenter le Mali dans leur pays respectif.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *