L’équipementier allemand Adidas se met à dos les Algériens. Dans une sortie incompréhensible, Adidas indique dans un communiqué publié ce

Algérie-Maroc : Adidas ravive l’animosité


L’équipementier allemand Adidas se met à dos les Algériens. Dans une sortie incompréhensible, Adidas indique dans un communiqué publié ce vendredi 14 octobre, avoir trouvé un accord avec le Maroc concernant le maillot de l’Algérie !

Le sponsor de l’Algérie attribue explicitement, le Zelige au patrimoine marocain. C’est en tous les cas, ce que fait comprendre l’équipementier allemand dans son communiqué. « Suite à des discussions constructives entre Adidas et le ministère marocain de la Culture, nous pouvons confirmer une résolution positive du récent problème des maillots de football, » indique le communiqué.

Adidas confirme s’être « inspiré du motif des mosaïques Zellige » qu’elle attribue au Maroc. Les détails de l’accord n’ont pas été rendus public. La marque a par ailleurs, tenu à rappeler son « profond respect au peuple et aux artisans du Maroc », regrettant que ses intentions aient été mal perçues.

La tunique d’entrainement des Fennecs portée en septembre dernier, avait été sujette à polémiques à cause des motifs Zelige. Le ministère de la culture marocain avait mis en demeure la marque allemande de retirer la collection de maillots. Adidas a-t-elle plié ? Même si elle ne le dit pas clairement, tout porte à croire que les maillots seront retirés.

Pourtant Adidas avait déjà répondu à la requête marocaine, en assurant que le design en question s’inspirait de la culture algérienne, notamment du palais El Mechouar, à Tlemcen, et d’un autre site à Cherchell.

Le communiqué de l’équipementier risque ainsi de raviver les animosités. Au début, les attaques marocaines ont été considérées par les Algériens comme des provocations. Car, il est connu de tous que le zellige, n’est pas l’apanage des Marocains mais plutôt un art maghrébin, hérité d’anciennes civilisations orientales.

Le gouvernement algérien a d’ailleurs, évité de s’impliquer directement dans cette énième polémique provoquée par les Marocains. Toutefois, la dernière sortie d’Adidas risque de faire réagir les responsables algériens au plus haut niveau.

Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *