Le Burkina Faso devrait être suspendu de l'AGOA, la facilité commerciale accordée par les Etats-Unis aux pays africains, dès le début de l'année

Burkina Faso: Ouagadougou visé par une autre exclusion

Le Burkina Faso devrait être suspendu de l’AGOA, la facilité commerciale accordée par les Etats-Unis aux pays africains, dès le début de l’année prochaine. C’est ce qu’envisage l’administration américaine selon Katherine Tai, l’ambassadrice au Commerce.

« (…), le président Biden a annoncé son intention d’exclure le Burkina Faso du programme de préférences commerciales de l’AGOA à compter du 1er janvier 2023 », a-t-elle indiqué dans un communiqué officielle publié ce 02 novembre 2022.

« Notre administration est profondément préoccupée par les changements anticonstitutionnels de gouvernement au Burkina Faso. Le pays devrait être retiré de ce programme pour ne pas avoir satisfait aux exigences de l’AGOA », a-t-elle ajouté.

L’African Growth and Opportunity Act (AGOA) est une loi américaine votée et promulguée en mai 2000 par le Congrès américain sous l’égide de l’ex président Bill Clinton. Cette loi permet aux pays de l’Afrique subsaharienne d’exporter sur le marché américain sans droit de douanes, sous réserve cependant de respecter des exigences liées notamment à la bonne gouvernance, aux droits de l’homme et la démocratie, entre autres.

Il faut noter que tous les ans, la liste des pays bénéficiaires de l’AGOA est examinée et les membres qui ne respectent pas les closes de l’accord sont exclus. C’est notamment le cas de l’Ethiopie, du Mali et de la Guinée qui y ont été exclus au début de l’année 2022.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *