La Grande-Bretagne panique à l'approche d'un navire russe dans les eaux britanniques Le navire russe a rendu Londres nerveuse à

Angleterre: Panique générale lors du passage d’un navire russe dans les eaux britaniques

La Grande-Bretagne panique à l’approche d’un navire russe dans les eaux britanniques. Le navire russe a rendu Londres nerveuse à l’approche des eaux territoriales britanniques.

Le navire russe Admiral Vladimirsky, même pas un navire de guerre, a rendu le Royaume-Uni nerveux après que le navire s’est approché des eaux territoriales britanniques. La raison en était que le navire russe est conçu pour effectuer des travaux océanographiques à de grandes profondeurs, et étant donné que des milliers de kilomètres de câbles de communication se trouvent près des côtes de la Grande-Bretagne, cela, selon Londres, est un danger.

Selon l’armée britannique, le navire océanographique russe peut constituer une menace assez sérieuse, car il est capable d’effectuer des reconnaissances et d’effectuer divers types de travaux sous-marins spécialisés. Dans le contexte de l’approche du navire russe de la côte de la Grande-Bretagne à une distance de 25 milles marins, des avions militaires britanniques ont été levés dans le ciel, effectuant une surveillance continue des actions du navire russe.

« En tant que navire scientifique capable d’effectuer des reconnaissances sous-marines secrètes, l’amiral Vladimirsky intéresse les marines occidentales qui souhaitent en savoir plus sur les activités secrètes de la Russie dans la collecte d’informations sous-marines, il n’est donc pas surprenant que le navire amiral Vladimirsky ait été étroitement surveillé Royal Navy pendant son séjour au Firth », rapport sur les ressources britanniques.

À l’heure actuelle, l’emplacement du navire océanographique russe « Admiral Vladimirsky » reste inconnu.

Agora24 Actu

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *