Des jeunes manifestants ont arpenté vendredi, les rues de la ville de Kongoussi pour exiger la fin de la coopération avec la France et le départ

Burkina Faso: Des jeunes exigent le départ de la France

Des jeunes manifestants ont arpenté vendredi, les rues de la ville de Kongoussi pour exiger la fin de la coopération avec la France et le départ de leur base militaire, a constaté l’AIB.

Au moins une centaine de jeunes hommes jouxtés sur des motocyclettes ont parcouru plusieurs artères de la ville de Kongoussi pour disent-ils exiger le départ sans condition de la France et sa base militaire du Burkina Ils se sont ensuite réunis au rond-point central de la ville dans l’après midi pour un meeting. Toute la journée, les manifestants ont dressé quatre drapeaux russe au rond-point central de la ville pour réaffirmé leur volonté que les autorités se tournent vers le Kremlin (pouvoir russe).

Toujours au même rond-point, on apercevait deux drapeaux français sur lesquels il était écrit ”à bas la France”. Selon un des organisateurs du mouvement, Marcel Sawadogo dit Marcel Doubaï, le temps de la France est révolu au Burkina Faso.

« Depuis 60 ans, la France ne nous a jamais aidé sincèrement. Comment se fait-il que la même France si puissante soit incapable de nous aider à traquer les terroristes alors qu’elle dispose de moyens conséquents ?», s’est-il interrogé.

De l’avis de Marcel Sawadogo dit Marcel Doubaï, « En 60 ans, nous n’avons pas connu de véritable développement avec la France ». « Qu’elle s’en aille parce que trop c’est trop » a-t-il indiqué.

En rappel, la ville de Kongoussi s’était fortement mobilisée pour soutenir la prise de pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré le 30 septembre dernier.

Source: Aib

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *