L'association Solidaire Mondiale pour les Personnes Démunies et les Détenus(SMPDD) lance une nouvelle initiative au bénéfice des

Togo: La SMPDD lance le PRECL, un Programme de Réinsertion des Enfants en Conflit avec la Loi

L’association Solidaire Mondiale pour les Personnes Démunies et les Détenus(SMPDD) lance une nouvelle initiative au bénéfice des enfants en conflit avec la loi. Il a à son actif différentes initiatives répondant aux personnes en milieu carcéral. Mardi 22 novembre 2022, le programme de réinsertion des enfants en conflit avec la loi a été officiellement lancé au Centre d’Accès au Droit et à la Justice pour Enfants (CAJED )en présence du ministre de la Justice, M. Pius Agbetomé .

Tout part du constant selon lequel le centre d’accès au droit et à la justice pour enfants (CADJE) de Lomé ,dont la capacité d’accueil est de trente (30) enfants regorge depuis un certain temps d’environs quatre-vingt dix (90) enfants, presque le triple de ce qui était initialement prévu avec en plus un fort taux de récidive dont les enfants se retrouvent dans une situation de précarité dans laquelle ils vivent suite à la non stabilité financière des parents et l’absence de logement décent.

Pour faire face à ce problème et donner un coup de pouce à la communauté, SMPDD se propose d’aider ses enfants en conflit avec la loi.

Ce programme original consistera à étudier et à évaluer chaque enfant placé au centre d’accès au droit et à la justice pour enfants, connaître les difficultés de chaque enfant afin de savoir quelle solution adéquate apporter individuellement à eux tous pour qu’ils soient effectivement insérés.

Le Centre va s’atteler à l’accompagnement et à l’appui à l’éducation des enfants. Et parmi ces enfants, il y en a qui ont toujours leurs parents, ce qui n’est pas le cas pour d’autres. Le projet, selon Agloh Enyonam (Chargée de projet) va jouer une médiation entre les enfants qui ont des difficultés avec leurs parents pour une bonne réinsertion et trouver des familles d’accueil pour ceux qui n’ont pas de parents.

Pour les enfants sans parents le projet leur réserve une maison d’insertion, Ils y passeront un moment avant de retrouver des familles d’accueil. Ils seront accompagnés pendant ce temps, psychologiquement et seront préparés à intégrer des familles.

L’idée selon Mme Agloh, « est d’éviter qu’au sortir des centres de détention, ces enfants ne se retrouvent plus dans la rue au risque de tomber dans les travers, mais de bien intégrer la société et construire leur vie »

Une fois les intégrés, rassure Mme Agloh, le projet apportera son soutien moral et financier aux familles d’accueils au bénéfice des enfants. Une formation est aussi prévue pour les familles d’accueil afin de faciliter l’intégration au enfants.

Le projet reçoit l’approbation et le soutien du gouvernement ou le ministre de la justice s’est réjouit de cette initiative de la SMPDD tout en félicitant son président Coco de Koffi pour son bravoure et sa détermination pour la concrétisation de ce projet.

Julien SEGBEDJI

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *