Quand Breel Embolo a trompé André Onana à la 48e minute, son premier réflexe a été de célébrer son premier but en Coupe du monde.

Qatar 2022 : Breel Embolo, le natif de Yaoundé marque contre son pays natal et refuse de célébrer le but

Quand Breel Embolo a trompé André Onana à la 48e minute, son premier réflexe a été de célébrer son premier but en Coupe du monde. Puis, il a réalisé. Et comme promis, il a baissé la tête et s’est arrêté. Car la victoire de la Suisse face au Cameroun laisse forcément un goût amer au jeune attaquant de 25 ans. C’est son pays de naissance avec lequel il garde des liens profonds.

« J’ai de bonnes relations avec plusieurs joueurs, ce sont vraiment des amis. Ce match, c’est un peu un conflit direct et indirect (rires). Je sais qu’il y aura beaucoup d’émotion », expliquait le plus camerounais des Suisses à la veille du match. Et l’émotion ne l’a pas empêché de jouer son rôle de fer de lance de la Nati.
Embolo a obtenu son passeport suisse en 2014. À l’heure de choisir sa sélection, il repousse une offre du Cameroun qui voulait l’emmener à la Coupe du monde au Brésil en 2014. Il choisit pourtant la Suisse où il est arrivé à l’âge de 6 ans après un court passage en France.
Il n’a jamais oublié le Cameroun : « J’ai beaucoup d’amis là-bas, la majorité de ma famille y habite, mon papa vit encore au Cameroun », expliquait-il à la veille du match, assurant être le premier fan des Lions indomptables.

Sélectionné par Murat Yakın pour participer à la Coupe du monde 2022, il inscrit son premier but dans cette compétition face au Cameroun, score final 1-0.

France 24

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *