Le match d’ouverture du CHAN 2023, vendredi 13 janvier, entre l’Algérie et la Libye (1-0), a été l’occasion d’entendre encore des milliers de fois

Algérie CHAN 2023 : Voici le slogan mythique des algériens

Le match d’ouverture du CHAN 2023, vendredi 13 janvier, entre l’Algérie et la Libye (1-0), a été l’occasion d’entendre encore des milliers de fois le slogan « One, two, three, viva l’Algérie ». Si le mystère de son origine n’est pas résolu, ce cri de joie et de ralliement a fini par être le symbole de la fierté des supporters algériens à travers le monde.

C’est un slogan, un chant, devenu une identité pour les supporters algériens, autant que le drapeau du pays qui voyage à travers le monde. « One, two, three, viva l’Algérie ! », une phrase où se mêlent l’anglais, l’espagnol et le français, s’est imposé chez les supporters, d’origine arabe, sans que personne sache véritablement quand tout cela a commencé. « Je ne connais pas vraiment l’origine, avoue une supportrice, mais j’ai entendu que c’était lié à la lutte de libération dans les années 1950… »

« We want to be free »

C’est en effet l’une des théories sur la naissance de ce chant. À l’époque, le mouvement nationaliste algérien, cherchant des soutiens à l’international, aurait lancé ce slogan en anglais : « We want to be free » (« Nous voulons être libres ») devenu, par défaut de prononciation, « One, two, three ».

D’autres thèses parlent d’un match de 1974, lors d’une victoire de l’Algérie sur le club anglais de Sheffield United (3-1) avec des fans chantant pour magnifier la victoire et le score. Ou encore d’un succès des Fennecs sur la France 3-2 aux Jeux méditerranéens de 1975.

Cependant, le journaliste Yazid Ouahib, considéré comme une bibliothèque vivante du sport en Algérie, est catégorique. Le slogan, dans sa version définitive « One, two, three, viva l’Algérie ! » n’a rien à voir avec le football. Il a été chanté, crié, clamé, la première fois lors d’un match de handball. « Dans les années 1980, le handball avait supplanté le football sur le plan des résultats. C’était un sport pratiqué et suivi par les étudiants et les lycéens, explique celui qui vote pour l’Algérie pour le trophée du Ballon d’Or France Football. Ce sont eux qui ont (re)donné vie au slogan « One, two, three, viva l’Algérie ! » lors des matches de l’équipe nationale. Chanter ce slogan dans la salle Harcha Hassan qui faisait 8 000 places, c’était quelque chose. »

« Cela nous représente »

De 1980 à 1990, la sélection masculine algérienne de handball a ainsi vécu son âge d’or avec notamment un quintuplé historique en Coupe d’Afrique (1981, 1983, 1985, 1987 et 1989). Le football va reprendre ses droits à partir de 1990 avec la CAN organisée et remportée à la maison. Petit à petit, « One, two, three, viva l’Algérie ! » est « colonisé » par les fans de football avant d’être identifié à ces derniers après la qualification de l’Algérie au Mondial 2010. Le tube éponyme du duo Cheba Sonia et Cheb Mahfoud va définitivement l’ancrer dans l’univers des supporters algériens.

Depuis, le slogan est devenu la « fierté » des Algériens à travers le monde, utilisé aussi bien dans d’autres disciplines que dans des contextes non sportifs. « Au-delà de l’origine, de l’histoire, cela nous représente. Cela représente la fierté algérienne, affirme Yassine, un supporter croisé lors du match Algérie-Libye. C’est rassembleur. Quand je sors d’Algérie, que je rencontre un autre Algérien et que j’entends le « One, two, three », cela fait chaud au cœur. J’ai 30 ans et j’ai toujours entendu ce slogan et je pense la prochaine génération aussi l’adoptera. »

Algérie Black Liste

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *