Alors que le conflit Ruisseau-Ukrainien se poursuit avec l'intensification des bombardements, les amis de Selensky sous la

Allemagne s’abstient sur la livraison de chars de combat à l’Ukraine

Alors que le conflit Ruisseau-Ukrainien se poursuit avec l’intensification des bombardements, les amis de Selensky sous la conduite des États-Unis se sont retrouvés le 20 Janvier dernier sur la base américaine de Ramstein en Allemagne pour convenir ensemble sur la question de livraison de chars de guerre aux combattants de Kiev.

La finalité de cette rencontre n’a pas été répondu aux attentes de Volodymyr pour cause l’Allemagne par le biais de son ministre de la défense Boris Pistorius s’est opposé à cette idée qui selon lui n’est pas encore à l’ordre du jour.
<< Nous ne pouvons pas dire aujourd’hui quand (…) quelle sera la décision sur les chars Léopard >> a déclaré Boris.

Cette non-décision de Berlin bloque également les états qui disposent de ces chars allemands.
Pour justifier cette décision qui donnera certainement un autre visage à ce conflit selon Moscou si jamais Berlin l’accordait, la présidente de la commission de la défense du Bundestag Marie-Agnes Strack-Zimmermann a dit << qu’il est affairant qu’on ait besoin d’un nouveau ministre pour vérifier nos stocks de chars onze mois après le début de la guerre >>. Une justification a été de mauvais augures aux yeux du vice-ministre Ukrainien des affaires étrangères Andrij Melnyk << c’est une vrai tragi-comédie. De quel comptage a t-on besoin…>>.

Rappelons que l’Ukraine avait lancé un appel pour un surplus d’au moins trois cent chars qui lui permettra de faire face à l’armée de Moscou et contribuer du coup à une victoire envisagée.

Le sage

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *