Bamako et Ouagadougou autour d'une même me table ce 20 janvier dans la capitale Burkinabé réclament le départ pure et simple de l'armée

Burkina Faso: Bamako et Ouagadougou autour d’une table pour exiger le départ de l’armée française

Bamako et Ouagadougou autour d’une même me table ce 20 janvier dans la capitale Burkinabé réclament le départ pure et simple de l’armée française dans les deux pays.

Les manifestants clament louange et honneur pour les présidents de la transition Burkinabé le Capitaine Ibrahim Traoré, du Mali le colonel Assimi Goïta et celui de la Guinée Mahamadou Doumbouya .
Détails à suivre

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *