Dans une déclaration dont Burkina Médias a pu consulter, ce 19 janvier 2023, le mouvement citoyen de la diaspora burkinabè après le

Burkina Faso : « Carton rouge » Pour l’ex chef Rock Marc kaboré

Dans une déclaration dont Burkina Médias a pu consulter, ce 19 janvier 2023, le mouvement citoyen de la diaspora burkinabè après le passage de l’ancien président Kaboré à l’assemblée législative de la transition lui dedie un « Carton rouge» pour «comportement de deux poids deux mesures», face à deux initiatives de cohésion sociale dans la situation nationale.

Lisez plutôt

CARTON ROUGE A L’ANCIEN PRÉSIDENT ROCH MARC CHRISTIAN KABORE

Le comportement de deux poids deux mesures de l’ancien Président Roch Marc Christian Kaboré face à deux initiatives de cohésion sociale est un fait majeur regrettable.

Il vous souviendra que l’ancien Président Kaboré prétextant un « refus » d’une centaine de ses partisans avaient refusé de prendre part à une initiative de concertation des anciens Chefs d’états burkinabè encore en vie initiée par l’ex-président, Paul-Henri Damiba afin de recueillir des conseils de ses prédécesseurs sur la question sécuritaire et la réconciliation nationale.

Quelle est la surprise de l’opinion de constater que le même président Roch Kaboré a participé ce 19 janvier 2023 à une initiative de consultation du président de l’Assemblée législative de transition (ALT) des anciens chefs du Parlement à l’Assemblée nationale.

Quand on a eu le privilège de servir le Burkina Faso au niveau le plus élevé pendant au moins 7 années, il est nécessaire d’avoir une posture de rassembleur et de paix. Il s’agit de travailler à rassembler les Burkinabè au-delà de leurs différences afin de bâtir ensemble l’union sacrée contre le terrorisme.

Pour ce manquement, le mouvement citoyen de la diaspora burkinabè décerne un carton rouge au président Roch Marc Christian Kaboré.

Nous l’invitons de ce fait à être une source de paix sur les divisions entre Burkinabè.

Cédric OUEDRAOGO

Président

Mouvement Citoyen de la Diaspora Burkinabè
Burkina-Médias

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *