Suite à l'enlévement des femmes au Nord du Burkina Faso, les organisations de défense des droits humains et Nathalie Yamb ont reagit le

Burkina Faso: Enlèvement de femmes à Aribinda – Nathalie Yamb fustige la CÉDÉAO et UA

Suite à l’enlévement des femmes au Nord du Burkina Faso, les organisations de défense des droits humains et Nathalie Yamb ont reagit le mutisme de la CÉDÉAO et UA.  » si c’était un occidental qu’on avait enlevé, ça allait hurler de partout »

«50 femmes africaines enlevées par des terroristes à Aribinda. Pas un mot de la Cedeao et l’Union africaine. Mais si c’était un occidental qu’on avait enlevé, ça allait hurler de partout! Macron n’a pas encore envoyé le texte à répéter». tweet la militante panafricaniste tout en identifiant Les présidents Umaru Sissoco Embalo de la Cedeao et Macky Sall de l’union Africaine.


Burkina-Médias

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *