Le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela, a reçu en audience ce vendredi 20 janvier 2023, le vice-ministre

Burkina Faso/Iran : Le Premier ministre invité à une visite officielle à Téhéran

Le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela, a reçu en audience ce vendredi 20 janvier 2023, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Bagheri. Ce dernier a dit être venu transmettre une invitation du vice-président de son pays, au chef du gouvernement burkinabè, afin qu’il effectue une visite officielle à Téhéran.

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, chargé des questions politiques, Ali Bagheri, est arrivé dans notre pays, ce vendredi 20 janvier 2023. En début de soirée, il est venu échanger avec le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela.

« Nos deux pays ont la ferme volonté de renforcer leurs relations dans différents domaines, plus particulièrement dans les domaines économique, politique et sanitaire. Dans un avenir proche, le nouvel ambassadeur de la République d’Iran va s’installer à Ouagadougou. Egalement, le Burkina Faso a décidé de réouvrir son ambassade à Téhéran », a déclaré le diplomate iranien, à sa sortie d’audience.

Il a annoncé que son pays, l’Iran, va octroyer des bourses à des étudiants burkinabè, pour leur permettre d’aller y étudier.
Par ailleurs, Ali Bagheri a dit être porteur d’une invitation du vice-président de son pays, pour le Premier ministre burkinabè. En effet, a-t-il soutenu, les autorités iraniennes souhaitent recevoir Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela à Téhéran, pour une visite officielle, au cours de laquelle les deux parties échangeront sur plusieurs sujets de leur coopération bilatérale.

Au cours de l’audience qui lui a été accordée, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a également abordé avec son hôte, la question du terrorisme dans le monde, et particulièrement dans notre pays. De son avis, les occidentaux ont fortement contribué à la prolifération des groupes terroristes dans le monde. « Ils ont créé DAESH et pour vous empêcher de lutter contre ce fléau, ils se présentent eux-mêmes à vous, pour proposer leurs services », a-t-il justifié.

Dans la région du Sahel, Ali Bagheri est convaincu que la France apporte un soutien de taille aux terroristes. L’Iran, a-t-il souligné, a une expérience dans la lutte contre le terrorisme et est disposé à la partager avec le Burkina Faso.

A son interlocuteur, Me Kyelem de Tambela a dit recevoir avec joie, l’invitation du vice-président iranien. « Le monde entier a beaucoup à apprendre de vous. Nous sommes contents de savoir qu’aujourd’hui, l’Iran est devenu une puissance militaire, tout seul. Quand notre équipe est arrivée au pouvoir, nous avons constaté que nos relations avec l’Iran n’étaient pas très suivies. C’est pour cela que nous avons décidé de diversifier nos partenariats », a expliqué le Premier ministre.

« Nous voulons que l’Iran nous aide avec des équipements militaires, pour lutter contre le terrorisme. Le Burkina Faso aussi a des produits à proposer à l’Iran, comme le coton, l’or, le bétail, la tomate », a-t-il poursuivi.
Le chef du gouvernement a enfin émis le souhait de voir désormais les iraniens participer aux grands événements organisés par notre pays. Il s’agit du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), du FESPACO et du Tour cycliste du Faso.

Il a également proposé l’établissement d’une ligne aérienne entre Téhéran et Ouagadougou, ce qui ferait de la capitale burkinabè, un hub sous-régional pour « Air Iran ».

DCRP/Primature

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *