Le Programme alimentaire mondial (PAM) a réclamé entre 20 à 25 millions de dollars américains à l’Etat burkinabè pour le transport aérien de ses vivres dans les

Burkina Faso/Transport de vivres : Le PAM réclame 20 à 25 millions de dollars (ministre)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a réclamé entre 20 à 25 millions de dollars américains à l’Etat burkinabè pour le transport aérien de ses vivres dans les zones sous blocus terroristes, a appris l’AIB.

Le PAM est disposé à transporter les vivres de l’Etat burkinabè, soient 7 000 tonnes, à bord de ses hélicoptères Chinooks, moyennant entre 20 et 25 millions de dollars US, a affirmé la ministre en charge de l’Action humanitaire Nandy Somé/Diallo. Mme Somé s’exprime dans une interview publiée mercredi dans les colonnes du quotidien privé ‘’L’Observateur Paalga’’.

Selon la ministre, face à cette requête surprise qui ne faisait pas partie des points du protocole devant régir les vols humanitaires, le gouvernement ne peut pas tout de suite s’engager. Toutefois, l’exécutif compte autoriser sous conditions, la reprise du transport des propres vivres du Programme alimentaire mondial au profit des populations vivants sous blocus terroriste.

Le gouvernement exige un représentant de l’Etat à bord des vols, de connaitre les plans de vol, les quantités et les contenus des sacs à transporter et que l’aire de déchargement soit sécurisée par les Forces de défense et de sécurité burkinabè, a dit Nandy Somé à l’Observateur Paalga.

«Vous ne voulez pas de FDS dans vos cargos, cela on le respecte. Mais là où vous partez, dites-le nous. Ce que vous transportez, faites-le savoir. Nous sommes dans une situation de guerre. Il n’est pas question que, sous prétexte d’un principe humanitaire, on laisse éventuellement aller renforcer les capacités de nos ennemis», a martelé la ministre, selon la même source.

En rappel, les vols humanitaires organisés par le Programme alimentaire mondial (PAM) ont été suspendus, le 11 janvier 2023 en raison d’un «manque de coordination» de l’organe onusien avec les autorités compétentes. D’après la ministre le PAM avait effectué des vols sans aviser les autorités et avant la fin de l’adoption du protocole. Nandy Somé dit déplorer le tollé suscité dans les médias internationaux par le PAM.

Aib

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *