Jérusalem : Un colon israélien poignardé dans le quartier de Sheikh Jarrah

La police israélienne a déclaré qu’une attaque à l’arme blanche avait eu lieu, mercredi matin, dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, blessant un colon israélien, tandis que l’auteur de l’attaque s’est enfui.

La police israélienne a déclaré, mercredi, qu’un colon israélien avait été blessé lors d’une attaque au couteau dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est.

Par voie de communiqué consulté par l’Agence Anadolu, la police a déclaré qu’une palestinienne avait commis l’attaque au couteau et s’était enfuie. La police a indiqué que “le poste de police a reçu un rapport faisant état d’un incident d’attaque au couteau à l’intersection de l’entrée du quartier de Sheikh Jarrah, et qu’une femme a été transférée pour recevoir un traitement médical.

“D’importantes forces de police se sont précipitées sur les lieux et ont ouvert une enquête ainsi qu’une opération de ratissage pour trouver le suspect, qui s’est enfui,” selon la même source. L’Israël Broadcasting Corporation a rapporté, en premier lieu, d’après les ambulanciers paramédicaux du Magen David Adom (le service d’urgence officiel d’Israël, d’ambulance et de don du sang) disant que l’état de la femme était “grave”. Cependant, la police israélienne a déclaré plus tard que la femme israélienne d’une vingtaine d’année, présente des blessures légères.

Des témoins oculaires ont déclaré à l’Agence Anadolu que les forces de police israéliennes ont bouclé les lieux et mené des recherches approfondies, notamment dans une école palestinienne.

La police israélienne a déclaré avoir arrêté une personne “soupçonnée d’implication dans l’incident”, notant qu'”elle est mineure et a été retrouvée à l’intérieur d’un établissement d’enseignement près du lieu de l’accident”.

AGORA 24

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *