Depuis la Coupe du monde de 1970, les fans de football ont l'habitude de regarder les arbitres afficher des cartons jaunes et rouges pour punir

Le carton blanc apparaît pour la première fois dans les stades internationaux, voici son histoire

Depuis la Coupe du monde de 1970, les fans de football ont l’habitude de regarder les arbitres afficher des cartons jaunes et rouges pour punir les joueurs, mais un arbitre portugais a surpris tout le monde en affichant un carton blanc. Cette carte a été utilisée en début de semaine lors d’un match entre Benfica Women et Sporting Lisbon, pour la première fois dans le football professionnel. Et le site « sportbible » précise que le carton blanc a été montré alors que Benfica avait 3-0 d’avance sur son rival, et qu’il a été nécessaire lorsque le staff médical des deux équipes s’est précipité sur le terrain pour porter secours à l’un des joueurs. La joueuse concernée s’était plainte de se sentir mal en début de match, qui a vu une union entre le staff médical des deux équipes pour tenter de la soigner.

Cette procédure a vu l’arbitre montrer le carton blanc sans précédent au personnel médical des deux équipes, en remerciement de leur esprit sportif. L’attribution de la carte a été saluée et applaudie par les fans qui ont regardé le match depuis les tribunes. Selon Sportbible, le carton blanc a été conçu pour montrer l’appréciation des clubs pour le fair-play lors d’un match, dans le but « d’améliorer la valeur morale du sport ». La carte blanche a été introduite au Portugal avec de nombreuses initiatives récentes de la FIFA.

Sur les lois du football, y compris la possibilité de remplacements pour les joueurs commotionnés pendant le match, en plus d’augmenter le temps compté au lieu de perdu, ce qui était important lors des matches de phase de groupes de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Avec la carte blanche désormais utilisée, l’espoir est que d’autres arbitres l’utiliseront quand bon leur semblera pendant les matchs.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *