Après les attaques perpétrées contre le bureau de douanes et la paisible population de Béléko, des voix s’élèvent pour condamner cet acte barbare.

RCA : Karl Michael Kikobet Pataki s’indigne contre les actes terroristes de la CPC à Béloko

Après les attaques perpétrées contre le bureau de douanes et la paisible population de Béléko, des voix s’élèvent pour condamner cet acte barbare.

Parmi les voix, il y a celle du leader jeune Karl Michael Kikobet PATAKI qui vient de condamner cette attaque lâche et meurtrière, ayant occasionné de nombreuse perte matérielle et en vies humaines.

Etant face à la presse ce lundi, 23 Janvier 2023, le jeune leader Karl Michael Kikobet Pataki a déclaré : « depuis un certain temps, des ennemis de la paix et surtout les ennemis du Peuple Centrafricain, fidèles à leurs manœuvres funestes et de destructions, n’ont cessé de s’attaquer à la paisible population à travers des actes terroristes et de tueries dans les villes de provinces ».

« C’est avec pincement au cœur que je tiens devant vous en ce jour, car lorsqu’un jeune est en danger où qu’il se trouve, cela m’affecte dans ma propre chaire. Et je ne saurais me taire. C’est inadmissible, voire très inhumain de continuer à faire souffrir un Peuple qui en a déjà trop dans sa chaire », a ajouté Karl Michael Kikobet PATAKI.

Karl Michael Kikobet PATAKI a poursuivi son indignation contre les actes de CPC : « ces attaques visent à saboter et à torpiller tous les efforts consentis par le Président de la République pour le rétablissement de la paix et de la réconciliation dans notre pays.

« Toutefois, nous condamnons avec dernière énergie ces actes perpétrés à l’endroit de la paisible population et partageons la douleur aux familles endeuillées. Exigeons l’ouverture d’une enquête et la traque des auteurs, coauteurs et complice de ces actes odieux. Demandons au gouvernement de prendre ses responsabilités afin de protéger la population qui a déjà trop souffert », a déclaré Karl Michael Kikobet PATAKI.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *