Le charbon écologique ou encore bio-Charbon est l’une des initiatives de préservation des forêts afin de réduire la destruction des arbres

RCA: Une Association Nationale se lance dans la production du charbon écologique


Le charbon écologique ou encore bio-Charbon est l’une des initiatives de préservation des forêts afin de réduire la destruction des arbres en Afrique. Le bio-charbon faites de résidus agricoles est de plus en plus utilisé dans des ménages en Afrique mais peu connu en République Centrafricaine.

Pour lutter contre la déforestation et créer de la main d’œuvre, l’Association « Action pour la Protection et le Développement » s’est lancée dans la production artisanale du bio-charbon en Centrafrique en collectant des déchets biodégradables pour la transformation dans la commune de Kûkûrû.

Les avantages du charbon écologique

Ce charbon remplace le bois comme source d’énergie et contribue ainsi à la lutte contre la déforestation. Il présente de nombreux avantages: il ne noircit pas les marmites, ne fume pas (absence de risque de cataracte et de problèmes pulmonaires pour les utilisateurs) et ne pollue pas l’environnement.

Ce charbon est avantageux sur le triple plan environnemental, économique et social :

Sur le plan environnemental, le charbon écologique contribue à la préservation des écosystèmes forestiers à travers la réduction de la coupe abusive du bois de chauffe ; lutte contre le réchauffement climatique car il émet peu de gaz à effet de serre ; permet l’assainissement des espaces urbains à travers l’activité de collecte des déchets.

Sur le plan économique, la production et la commercialisation du charbon écologique sont des activités qui génèrent des revenus pour chaque maillon du circuit. De plus, il coute relativement moins cher que le charbon de bois ordinaire.

Sur le plan social, la production et la commercialisation du charbon écologique est une activité entrepreneuriale qui contribue à la réduction du chômage en milieu jeune.

Jean Maxime Blecho, Président de l’Association « Action pour la Protection et le Développement » explique que le charbon écologique est utilisé au même titre que le charbon ordinaire pour la cuisine.

La production du charbon écologique passe par plusieurs étapes capitales en premier lieu la collecte des déchets biodégradables (épis de maïs, herbes, plantes, fleurs, feuille morte de manguier, résidus agricoles, des épluchures de manioc et ignames). Ensuite, ces déchets vont être carbonisés pour obtenir une poudre noire. Ces déchets carbonisés, pilés et tamisés seront mélangés avec du Kaolin(Argile) tamisé et de l’eau puis compacter dans un moule. Le charbon obtenu sera séché et mis en vente.

Un projet louable mais confronté à d’énormes défis selon Jean Maxime Blecho : «Nous ne parvenons pas à produire 50 kg de charbon écologique par jour. Nous passons deux à trois jours pour remplir un sac de charbon, nous n’avons pas de matériel adéquat, nous utilisons des bidon pour écraser à la main mais aussi nous manquons de moyens roulants pour la collecte des déchets ce qui freinent notre production ».

Léa Vicko, l’une des consommatrices du Bio-charbon apprécie cette initiative : « J’ai essayé ce charbon écologique et je trouve très économique mais parfois j’en trouve pas en grande quantité » a-t-elle relevée

Ce charbon est vendu le sac (15 kg) à 4500fcfa soit 300 FCFA le Kilo.

Un projet appréciable qui pourrait interpeller le gouvernement à travers son initiative « Kwa ti Kodro » qui vise à rendre la ville propre. Les déchets collectés pourraient servir à la transformation en produit Bio et créer de l’emploi dans le pays.

Komla AKPANRI

Je me nomme AKPANRI Komla, historien de formation, arbitre fédéral. Le journalisme est une passion pour moi plus précisément le journalisme sportif puisque je suis un sportif. Ayant fait une formation en histoire, j'aborde aussi des questions politiques, sociales et culturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *